Outils pour utilisateurs

Outils du site


greffage

Ceci est une ancienne révision du document !


Greffe

Pourquoi greffer ?

Afin d'avoir d'avoir les fruits qu'on attends - si on laissait les fruitiers se développer à partir de pépins uniquement on obtiendrai des fruitiers extrêmement imprévisibles et rarement utilisables !

Nos anciens ont de cette manière trouvé des variétés qu'ils voulaient garder, et les ont nommé et greffés d'année en années, jusqu'à nous !

Vocabulaire

Le porte-greffe

C'est l'arbre que l'on aura choisi pour supporter les racines et le tronc principal notre futur fruitier qu'on va greffer dessus : c'est donc son choix qui définira la vigueur et la longétivité du fruitier.

Certaines variétés sont selectionnées spécifiquement pour être des porte-greffe comme M106 ou M115.

Quand on parle de “porte-greffe franc” c'est un individu provenant d'un pépin - et par définition de variété inédite moins prévisible !

Certains portes-greffes sont dit surgreffé : on aura selectionné l'une variété pour la qualité de ses racines et l'autre pour celle de son tronc. Un exemple : bittenfilder.

Le greffon

C'est une pousse de l'année contenant 2-4 bourgeons que l'on va insérer sur notre porte-greffe : à partir du point de greffe, tout ce qu'il poussera en-dessus est l'expression du matériel génétique du greffon.

Conseils pratique

La greffe se fait “par erreur” dans la nature ! L'unique règle c'est qu'il faut que deux cambiums se touchent - tout le reste ne vise qu'à favoriser les chances de prise ! Ça peut prendre même sans suivre “la méthode”, même hors-saison, même sans mastic !

Quand greffer ?

Temps chaud un peu couvert. Idéalement on ne veut ni pluie ni sécheresse.

Parfois si le climat est trop sec après une greffe, il vaut mieux arroser - il arrive que des greffes ayant pourtant pris meurent à ces moments-là.

Récolte des greffons

Avant que les bougeons aient débourré, en Février-Mars.

La greffe en fente

Requiert un diamètre de porte-greffe suffisant pour accueillir deux greffons !

  • On coupe le tronc du porte-greffe
    • l'endroit de la coupe est à votre appréciation. À la hauteur la plus physiologique pour vous, où juste en-dessous de défauts du porte-greffe - n'est pas une mauvaise idée.
    • Idéalement avec une scie pour faire une coupe plus nette qu'avec un secateur
    • En cas d'echec de la greffe, on coupera plus bas
Vérifiez s'il n'y a pas de “trace noir” où vous venez de couper ; ça peut être du chancre.

En ce cas, couper plus bas jusqu'à ce qu'il n'y en ait plus - et désinfectez vos outils pour ne pas contaminer vos autres arbres ! (stérilisez avec de l'alcool, savon ou une flamme)

  • On prépare nos deux greffons - c'est l'étape qui demande un peu de pratique
    • Quand on prépare le second greffon, on met son premier dans sa bouche afin qu'il soit le moins possible au contact avec l'air
    • Il vaut généralement mieux aller vite que viser la perfection - de plus, une coupe nette aura plus de contact que si elle a été tarabiscotée
  • On fend le porte-greffe
  • On y insère nos deux greffons - en écartant la fente avec votre greffoir/couteau
    • Forcez le moins possible sur les greffons - ou vous risquez de l'âbimer
    • Parfois un greffon est plus gros que l'autre
    • On conseille de les insérer “un petit peu en biais” pour s'assurer qu'il y ait un point où greffons et porte-greffe se touche
  • On fait un pensement avec du mastic
  • On reserre notre fente sur les greffons - rafia ou serre-câble
  • On y ajoute un “anti-perchoir” pour éviter que les oiseaux se posent sur le porte greffe en bousculant les greffons

La greffe à l'anglaise

Méthode utilisable sur de plus petits porte-greffes - plus le porte-greffe et le greffons sont d'un diamètre similaire, mieux c'est !

FIXME

greffage.1614958627.txt.gz · Dernière modification: 2021/03/05 16:37 de administrateur